Portrait à l’huile : étape 1, mise en place

La mise en place, qu’est ce donc ? C’est un terme de cuisinier . 🙂 Je crois que je regarde trop souvent les émissions culinaires…  Et si on l’adaptait à notre passion, la peinture ? Pour moi la mise en place concerne le matériel dont le choix du support, l’installation, le croquis, le report du dessin. Ce n’est qu’après cela qu’arrivera enfin les étapes de peinture.  Pour le support j’ai choisi un panneau mdf, de petite dimension, 22 x 16 cm, celui-ci était déjà prêt. Si vous voulez savoir comment je l’ai préparé, allez voir un de mes articles précédents, j’ai traité 15 panneaux en même temps selon la méthode décrite ici.

L’étape suivant consiste d’abord à fixe le panneau au chevalet, je colle du tape double face au dos du panneau et je le colle sur une planche qui est fixée au chevalet. Sur cette planche se trouve également la photo du sujet que je peins, un morceau de toile pour faire des essais de couleurs si nécessaire.

Comme pour mes peintures précédentes, j’ai fait un fond à l’acrylique, couleur ocre jaune. Le croquis a été fait d’abord sur papier et ensuite j’en fait le report au crayon pastel brun puisque la couche sur laquelle je vais dessiner est jaune, il ressortira peut être mieux. 😉

Comme vous l’aurez sans doute compris, ce n’est pas ainsi que procédait Rembrandt, il esquissait sur la toile directement une ébauche avec des tons bruns et chauds et du médium. Finalement j’ai fait selon mes possibilités, il était plus facile pour moi de travailler au crayon pastel car celui-ci peut se gommer.

Oublions donc Rembrandt ! (Quelle audace! 😀 )

La suite dans un prochain article … 🙂

Portrait à l’huile : pourquoi ?

C’est qu’il commence à prendre forme ce petit portrait, pas facile, un peu casse-tête, mais tellement instructif . L’objectif au départ c’était de me rendre compte du degré de difficulté qu’il y avait à peindre un portrait à l’huile et me tester afin de savoir ce dont j’étais capable ou pas !

  • Trouver la juste couleur de la peau n’est pas chose aisée, je n’y suis d’ailleurs pas arrivée,
  • parvenir à donner du volume exactement là où il doit y en avoir, n’est également pas chose aisée, là non plus je n’y suis pas encore,
  • supprimer les traces des coups de pinceaux, par moments c’est fastidieux, il ne faut pas lisser trop tôt ni trop tard,
  • rendre ce portrait ressemblant, réaliste, c’est plutôt casse-tête !
  • Y mettre son émotion, c’est peut être naturel, il ne faut rien forcer, on verra bien le résultat, personnellement il y a plein de choses qui me plaisent dans ce portrait et pourtant, il y a tant et tant d’imperfections.

Mais alors, pourquoi se lancer dans cette aventure ? Pour le  plaisir de peindre, tout simplement.

Dans un premier temps il y a eu cette photo qui me plaisait et que j’ai trouvée sur le web, ne sachant si elle est libre de droit, je ne la publie pas.

Ensuite il y a eu les essais réalisés à la sanguine ou à l’encre de Chine, dont je vous ai parlé dans mes précédents articles, ici ou  ici .  🙂

Ce n’est qu’après cela que  m’est venue cette envie étrange de vouloir faire ce portrait à l’huile, un vrai coup de folie mais aussi une aventure  passionnante,  instructive, riche en découvertes et en émotions.

La méthode que j’ai suivie est celle décrite par Joseph Sheppard, dans son livre « Peindre comme les grands maîtres », ce serait la méthode de Rembrandt, enfin disons que c’est un tout petit peu de Rembrandt et beaucoup de moi.  🙂

Cela vous intéresse-t-il ?

Suivez-moi, au fil de mes articles, ainsi vous pourrez suivre la progression de ma peinture et prendre connaissance des difficultés rencontrées, j’espère aller jusqu’au bout de mon projet …

Une petite photo de mon chevalet  :

Des chevaux, encore !

Quelques croquis rapides réalisés il y a un an, des chevaux, non loin de chez moi. Vraiment pas facile à dessiner, même quand ils mangent, ils bougent continuellement. Il faut donc travailler de mémoire. Quelques exercices avant de se lancer au croquis d’après nature auraient été bienvenus, travailler l’anatomie du cheval également.

Voici donc quelques croquis, faits en extérieurs, soyez indulgents.  😉    Les deux premiers ont été réalisés au crayon graphite sur carnet de croquis, les deux suivants, au stylo Rotring.

Le dernier a été dessiné en septembre 2010, j’ai commencé un croquis rapide au crayon graphite sur place ensuite j’ai fait une photo du cheval et je l’ai terminé chez moi.

Nettoyer ses pinceaux

Je viens de lire un article dans une revue, Pratique des Arts n°106, pour ne pas la nommer. 🙂  On y trouve un article intéressant sur les dangers des produits beaux-arts pour nous et pour notre environnement. On y trouve également quelques conseils de sécurité et des mesures afin de respecter la nature, des mesures écologiques. Un des conseils m’a tout de suite intéressée plus que les autres, cela concerne le nettoyage de nos pinceaux. Habituellement nous les nettoyons à l’aide d’un chiffon ou d’un essuie-tout pour enlever le surplus de peinture et ensuite nous utilisons soit de la térébenthine, soit du white-spirit pour enlever le restant de peinture avant de les laver à l’eau avec un peu de savon de Marseille ou du savon spécial pinceaux.  Ici on nous conseille de remplacer la térébenthine ou le white-spirit par du vinaigre blanc, s’il reste des résidus, les tremper dans du vinaigre chaud et ensuite les rincer avec de l’eau et du savon noir pour leur redonner leur souplesse.

Je vais tester et vous dire ce que j’en pense, par contre, à long terme je ne sais si le vinaigre ne va pas abîmer les poils du pinceau.

Les conseils ne s’arrêtent pas là, il y en a bien d’autres,  pour limiter les risques ou pour éviter le gaspillage.

Ce soir j’ai testé ce conseil, j’ai nettoyé mes pinceaux au vinaigre blanc, après avoir enlevé le surplus de peinture à l’aide d’un chiffon, et finalement terminer au savon de Marseille.

Conclusion : mes pinceaux sont tout beaux !

Portrait aux crayons de couleurs : cours en ligne

De temps en temps je me promène sur le site ATELIERMAGIQUE, ce site fait partie de mes liens.  Je vous en parle parce qu’il y a un cours pour apprendre à dessiner un portrait aux crayons de couleurs.  Je  trouve que la technique y est clairement et très simplement expliquée, bien illustrée par des exemples,  selon la méthode des pas à pas.  Il s’agit d’un portrait réalisé d’après photo d’un enfant. Commencer par un portrait n’est peut être pas facile mais vous en tirerez très certainement un enseignement qui vous servira à dessiner d’autres sujets.  Si vous aussi vous cherchez à en savoir plus sur le dessin aux crayons de couleurs, allez donc voir ce cours, il est gratuit, il suffit de s’inscrire sur le site, il n’y a aucun engagement demandé.  Pour voir le cours, c’est ici.  De plus, cela vous permettra également d’y voir des oeuvres réalisées par de nombreux artistes …