Coquelicots ?

Après les anémones-coquelicots voici les coquelicots à l’aquarelle, d’après photo. Je m’entraîne à peindre à l’aquarelle pour les vacances, départ  le 7 mai pour la Drôme des collines avec une étape de 4 jours près de Dijon. J’espère pouvoir enfin faire des aquarelles en extérieur et donc sur le vif.   Lors de cet essai, l’idée était de faire un fond plus marqué de couleurs mais les pigments se sont enfouis, ils se sont cachés dans le papier.  🙂   Non non ce n’est pas moi qui n’ai pas mis assez de couleurs, c’est le papier qui a tout bu ! 🙂

Papier Daler Rowney, Aquafine, 210×297 mm ,  g/m², grain fin.  Aquarelles Winsor & Newton

Fleurs 02

Anémones

Quelques anémones réalisées à l’aquarelle d’après photo.  Premier essai de fleurs à l’aquarelle, je le trouve trop « gouache » et pas assez transparente, j’ai trop travaillé les pétales n’arrivant pas à donner leur forme correctement. Finalement on dirait des coquelicots très ouverts. Comme c’est le printemps et que les fleurs sont à la fête, je ne pouvais pas ne pas les peindre.

 

Papier Daler Rowney  210 x 297 mm,  300 g/m² – 100% Cellulose – grain fin

Aquarelles Winsor et Newton

Anémones
Anémones

 

 

La fin du voyage

Derniers croquis réalisés dans l’avion qui nous menait de Zagreb à Bruxelles, au stylo Lamy, pinceau réservoir et réalisé sur le vif dans mon carnet Moleskine.

La première personne que j’ai dessinée se trouvait à ma hauteur, de l’autre côté du couloir, elle avait des cheveux très longs qu’elle avait rassemblés par dessus sa tête et qu’elle avait couvert d’une capuche, de plus elle avait un petit cousin sur lequel elle s’appuyait, ce qui donne cette forme étrange. C’est cela qui m’avait donné envie de la « croquer ».  🙂

Le second personnage se trouvait une rangée derrière elle, ce qui m’obligeait à tourner la tête sans cesse, et à dessiner un peu d’après mémoire, c’était moins confortable !  🙂

 

img080

Ceci termine ma série de croquis sur le vif réalisé lors de mon voyage à Split, en Croatie durant le mois d’octobre 2013.

Dans  les jours qui suivent je vous montrerai mes dernières aquarelles réalisées d’après photo  cette fois.

 

Par le hublot de l’avion

Par le hublot de l’avion, rien à voir, je vous en ai fait un petit croquis pour que vous vous en rendiez compte. Heureusement ce cher et tendre carnet Moleskine est toujours avec moi ainsi que mes feutres et mon pinceau réservoir.

Croquis sur le vif fait dans l’avion qui nous ramène vers Bruxelles.

C’est quoi me direz vous ?  Une partie du moteur à hélices.

img079

De Zagreb à Bruxelles 2

Toujours dans l’avion qui nous ramène à Bruxelles. Ce croquis est également réalisé au feutre aquarellable, sur le vif, dans mon carnet de croquis Moleskine.  Il s’agit de l’arrière d’un siège passager, donc en fait ce que j’ai face à  moi. Celui que j’ai dessiné est face à mon voisin.  Je me suis amusée à écrire ce qui était indiqué en croate, juste pour en avoir un souvenir de cette langue étrangère. Il va falloir travailler la perspective ma chère !  😀

img079 A

De Zagreb à Bruxelles

Nous voilà à nouveau dans un bombardier Q400 pour faire le vol de Zagreb à Bruxelles ! Cette fois le vol était plus long, environ 3 heures dans cet avion bruyant, de plus j’étais près du hublot, une chance pensez-vous, pas du tout, il n’y a pas grand chose à voir car mon siège se trouvait juste derrière l’aile et à hauteur du moteur et des hélices.

C’était aussi l’occasion de faire des croquis sur le vif des personnes installées non loin de moi. Feutres aquarellables, pinceau réservoir, carnet à croquis Moleskine.

img078