Nuit des copistes, c’est fini !

Me voici de retour de la nuit des copistes au musée des beaux-arts de Dole. Quelle belle expérience, de belles rencontres, des échanges intéressants, notamment avec un restaurateur qui m’a expliqué que le tableau que je copiais n’avait jamais été restauré et de ce fait, les couleurs ne sont pas celles d’origine. Il faut savoir qu’un tableau peint à l’huile est vernis, celui-ci avait déjà près de 215 ans, le vernis en vieillissant jaunit et altère les couleurs. C’est pourquoi la couleur du fond n’est pas vert à l’origine comme on pourrait le croire en regardant le portrait de Jean-Baptiste Prieur, il devait y avoir du bleu (bleu + jaune = vert).

Je suis arrivé vers 16h40, le temps de m’installer, de faire un tour pour voir ce que les autres ont choisi, d’échanger un peu de ci, de là et me voici tremblante devant mon chevalet, quel trac ! Il va bien falloir m’y mettre. J’ai commencé à préparer mes peintures, quelques mélanges, ensuite je me lance dans une ébauche à l’huile très diluée et me voici à essayer de copier ce magnifique portrait …

J’ai bien démarré mais petit à petit avec la fatigue, plus de 5 h 30 debout  devant le chevalet ou auprès d’autres peintres, les questions et les remarques des uns et des autres, ma concentration s’est dissipée ….

Ma conclusion  : si c’était à refaire, je n’hésiterai pas à m’y inscrire.

Un journaliste s’était approché de moi et m’avait posé quelques questions concernant ma participation à cette nuit des artistes, ce que cela m’apporte, ce que je pense de cette initiative, mon ressenti. Il a également fait une photo de moi faisant semblant de peindre.  😀  Je suis curieuse de lire son article  ….

Les participants étaient de tout niveau, il y avait des amateurs comme moi ainsi que des professionnels, certains ont choisi des tableaux très difficiles avant une multitude de personnages, je me souviens d’une double étude de tête de vieillards de Jacob Jordaens, une personne le peignait à l’huile tandis qu’une autre avait choisi les pastels, c’était magnifique !

Voici quelques photos de ma peinture réalisée sur place.

Bien évidemment il y a une multitude d’erreurs mais, une fois n’est pas coutume, je suis très contente de moi ! 😀

jb-prieure-2

nuit-des-copiste

 

 

 

Nuit des copistes à Dole

Quelle idée !  Je me suis inscrite à la nuit des copistes organisée par la ville de Dole le 21 janvier 2017 qui se déroulera au Musée des Beaux-Arts de Dole, de 17h à 1h au musée des Beaux-Arts de la ville. Elle est pas bonne mon idée ?  😀

J’ai choisi un portrait de Jacques-Louis David, il s’agit d’une étude du visage de Pierre-Louis Prieur, de la Marne réalisée pour le Serment du Jeu de paume, tableau inachevé. J’ai opté pour la peinture à l’huile.

Jacques-Louis David, est un peintre et conventionnel français né le 30 août 1748 à Paris et mort le 29 décembre 1825 à Bruxelles. Il est considéré comme le chef de file du mouvement néo-classique, dont il représente le style pictural. Il opère une rupture avec le style galant et libertin de la peinture rococo du XVIII ème siècle représentée à l’époque par François Boucher et Carl Van Loo, et revendique l’héritage du classicisme de Nicolas Poussin et des idéaux esthétiques grecs et romains, en cherchant, selon sa propre formule, à « régénérer les arts en développant une peinture que les classiques grecs et romains auraient sans hésiter pu prendre pour la leur ». (Merci Wikipédia)

L’idée était d’abord de réactiver une pratique ancienne : celle de la présence des copistes et artistes en herbe ou amateurs dans les musées mais aussi de rappeler qu’il y a à Dole un musée qui possède une très belle collection, accessible gratuitement, que c’est un lieu pour apprendre à regarder, à ressentir mais aussi à faire, à pratiquer soi-même. (extrait d’un article paru sur le site doledujura.fr  en 2015. 

nuit-des-copistes

 

Modèle vivant 42

Jeu d’ombres et de lumières, 3 poses, 3 couleurs. C’était une séance de l’atelier modèle vivant très ludique ce jour là, le jeu d’ombre est très amusant à faire, au début un peu déstabilisant mais cela nous replonge dans notre enfance et les ombres chinoises. J’avais détouré le premier croquis, ce qui  n’était pas une bonne idée.

Croquis aux craies pastels sur papier Kraft, dimensions 80x60cm :

modviv42 062015

Modèle vivant 37

Séance de drapés, séance colorée !  Cette fois encore une petite séance avec des drapés, des couleurs et de la lumière. Notre modèle a posé 2 fois durant 10 minutes, elle a joué avec des voiles qui se trouvaient près d’elle, et nous, sans savoir quelle serait le pose suivante nous avons dû nous débrouiller pour avoir une composition correcte. Ce n’est pas grave si tout le corps du modèle n’est pas reproduit, par contre il faut essayer de rendre le croquis dynamique. Vive le modèle vivant !

Aux pastels sur papier de récupération d’une imprimerie.

Modviv38 25Mar15 10Min

Modèle vivant 36

Trois poses, une feuille ! Me voici à nouveau à l’atelier modèle vivant.

Une première pose de 7 minutes, une fois de plus je l’ai placée exactement où il ne fallait pas afin d’obtenir une composition correcte.

Une seconde pose de 4 minutes, c’est la plus grande, dessinée derrière la première pose, de ce fait il est difficile de respecter les proportions car on ne peut pas dessiner le corps en entier passant devant la première ! 😀 Vous me suivez ? 😀

Une troisième pose de 4 minutes également, pfffff, où vais-je la placer, que vais-je dessiner ?  Je ne me suis pas laissée beaucoup de possibilité.  Vous l’avez trouvée ? Qu’est ce donc ?

Pastels sur papier de récupération, 80 x 60 cm environ

Accrochez-vous ! C’est par là :

Modviv36 25Mar15 7+4+4

 

 

Modèle vivant 34

Une bande de papier étroite et tout en longueur, une pose tout en raccourci pour moi, du fait de ma position par rapport au modèle allongée sur des tissus de couleurs vives, tel était l’objet de cette séance de 10 minutes.

Aux pastels sur du papier de récupération aux dimensions de 70 x 40 cm environ.

Très différente des autres réalisations :

Modviv34 du 4Mar15

 

Stage de portrait à Martué

Si vous aimez le portrait, que ce soit en dessin ou en peinture, ce stage pourrait vous intéresser, il est organisé par l’ASBL La Gaumette et se déroule du jeudi 30 juillet au samedi 1er août 2015 à Martué près de Florenville, en Belgique. Ce stage est animé par  Marina Osadtchouck dont voici le site : L’être. Je vous invite à le visiter.

Marina Osadtchouk  a  travaillé pendant 11 ans en tant que restauratrice de tableaux anciens, tout en continuant à peindre. Depuis 3 ans elle se consacre uniquement à la peinture. Son dernier travail sur le portrait a été salué par le premier prix au concours artistique de la commune d’Uccle, fin 2012. Marina Osadtchouk anime l’atelier portrait à l’asbl La Gaumette, je m’y suis inscrite cette année, en janvier 2015, j’adore y aller, son approche est académique tout en respectant notre sensibilité artistique, nos aptitudes ou nos erreurs ;). Elle a pour objectifs de nous donner la possibilité d’exprimer notre créativité à  travers  l’art du portrait ou de l’autoportrait, en nous rappelant les œuvres de référence de l’histoire de l’art ainsi que de nous donner ou perfectionner les bases  et les moyens techniques et artistiques pour être libre de  créer.

Nous y travaillons le portrait en dessin mais aussi en peinture, à chacun sa technique, que ce soit l’aquarelle, l’huile, les pastels, l’acrylique. On y étudie également les couleurs, tout un programme.

Pour en savoir plus sur ce stage, cliquez sur le lien : Stage de portrait à Martué.

stage portrait 3stage portrait 1 stage portrait 2