Encore des ciels

Continuons notre découverte des ciels à l’aquarelle dans le cadre de l’apprentissage de l’aquarelle. Cette fois ce sera des ciels à 2, voire 3 ou 4 couleurs. Toujours sur des petits formats, A5, et après avoir visionné des vidéos sur arttutor.com .

Ces vidéos sont réalisées par Rob Dudley, un as dans les paysages à l’aquarelle !

img152

img156

 

Papier Daler-Rowney, Aquafine, 300g/m², Aquarelles Winsor & Newton

Jonquille 2

Ne pas abandonner ! Surtout pas. 🙂

Je recommence cette jonquille, cette fois avec le drawing gum qui ne sent pas bon, effectivement, qu’il faut utiliser avec délicatesse. Il n’est pas simple de réaliser des blancs délicats et variés avec ce produit mais au moins on peut passer avec de la couleur sur les zones si on les trouve trop importantes, afin de les atténuer.  Encore une nouvelle expérience. 🙂

Des couleurs plus claires, par rapport au premier essai, je la trouve plus réussie sur certains points, après je crois que c’est question de goût. Peut-être un fond plus intense ?

Peindre des fleurs est plus difficile qu’il n’y parait mais c’est un bon sujet pour apprendre à peindre à l’aquarelle.

Papier Daler-Rowney, Aquafine, grain fin, 210 x 297 mm,  300 g/m²,  aquarelles Winsor & Newton

Fleurs 05

Apprendre l’aquarelle

Quand on désire apprendre à peindre, que ce soit à l’aquarelle, à l’huile, aux pastels ou à l’acrylique, il n’est pas facile de trouver son chemin. J’essaye actuellement d’apprendre à peindre à l’aquarelle, j’ai fait pas mal de recherches sur le net, j’ai trouvé un site très intéressant et qui est très généreux, très riche en apprentissage, seulement c’est un site anglais  :  Arttutor.

Aujourd’hui j’ai trouvé quelques liens vers des vidéos qui peuvent aider ceux et celles qui débutent dans cette technique ainsi qu’un site en français que vous trouverez plus bas.

Pour commencer, la vidéo de l’artiste Myriam Stroken. Elle présente une vue générale de cette technique :

Ensuite quelques démos faites par un autre artiste, Jacques Williet,  je les trouve également intéressantes et bien construites :

démo en pas à pas, les pommes :

démo en pas à pas, les coquelicots :

démo en pas à pas, mouillé sur mouillé, un chemin de campagne :

Finalement  j’ai trouvé ce site qui me semble intéressant et qui est en français : http://www.atelieraquarelle.org/ (anciennement aquarelle.name)

A vos pinceaux !  😉

Pinson à l’huile – Chaffinch oil painting

Pinson des arbres - Chaffinch

Après avoir fait une étude au crayon, voir mon article sur le sujet ici, avec pour  objectif d’en faire une peinture à l’huile, j’ai réalisé plusieurs essais dont voici le plus réussi ou, si vous préférez, le moins raté.  😀  Il y a plusieurs problèmes, tout d’abord le fond, on remarque quelques coups de pinceaux qui abiment l’arrière-plan, ensuite l’oiseau : le bec ne me plaît pas, il est trop gros me semble-t-il et le plumage est à certains endroits trop long et trop grossier. Pas facile  à peindre, apprendre à peindre est une longue, très longue aventure. Le suivant sera certainement de plus grand format, celui-ci est de 14×14 cm. J’espère cependant que vous aurez du plaisir à le regarder ! 🙂

After a study in pencil, see my article about it here.    My  purpose  was to made an oil  painting of this chaffinch. I did several studies with the most successful here, or if you prefer, less missed ! : D . There are several problems, first the background, a few brush strokes that damage ehind the background, then the bird itself can be seen: the beak and I do not like the feathering, too long at some places.  Not easy to paint, to learn to paint needs a long time, the following will certainly be in alarger format, this one is from  14×14 cm.

I hope you will enjoy to look at it ! 🙂

Pinson des arbres - Chaffinch
Pinson des arbres – Chaffinch

Premiers essais peinture de 2009

En 2009 je m’étais inscrite à un atelier de peinture où l’on enseignait la peinture à l’huile contemporaine ou autrement dit, comment peindre à l’huile en 2009 … Avant de m’y inscrire, j’avais préalablement participé à un stage, en juillet 2009. En voici quelques exercices, mes premiers coups de pinceau …

Petite tentative d’approche de la couleur :

Comme vous l’avez sans doute remarqué, nous travaillons sur de la toile que nous fixons à l’aide de tape sur une planche, celle-ci étant placée sur la chevalet. La raison du choix de la toile et non d’un chassis entoilé ou d’un carton entoilé c’est tout simplement son prix, j’ai acheté des fins de rouleaux de toile. C’est l’idéal lorsque l’on débute.

Ensuite nous avons travaillé les volumes, un cône pour commencer et ensuite une sphère :

Le début laborieux de la sphère :

La sphère terminée :

Nous avons également travaillé les ombres et les lumières de façon très originale, en deux couleurs seulement, la chaussure était posée devant nous, sur une table, personnellement je devais peindre dans les tons rouges les ombres et la lumière en bleu, tout cela sur un fond jaune !
Ce qui nous donne un tableau très flashy ! 🙂

Par la suite, ces deux peintures : celle du dessus est en réalité une pochade, sorte de croquis du peintre, faite assez librement et rapidement, celle du dessous est un travail abstrait, au départ de notre pochade nous avons choisi à l’aide d’un petit viseur (trou percé dans un carton) de 1 cm x 1 cm, un zone colorée, celle-ci devait être représentée environ 20 à 25 fois plus grande.

En fin de stages nous avons réalisé un croquis d’après nature afin de le peindre.

Voici mon modèle :

Peintures de 2009

Je n’ai malheureusement pas pu retrouver mes croquis fait d’après nature.

Mais j’ai fait une photo après la première couche de peinture :

La peinture terminée dont les dimensions sont approximativement de 60 x 80 cm :

Rien de bien spectaculaire, de bons souvenirs et quelques idées d’exercices à partager avec vous ! 🙂

Portrait à l’huile : étape finale

Cette fois c’est décidé, j’arrête , j’ai beaucoup travaillé à ce portrait et pourtant il y a encore tellement à corriger, à retravailler. C’est un premier essai et ma foi, je n’en suis pas mécontente, ce qui me plait le plus c’est son expression, son regard.  Apprendre à peindre c’est une longue route semée d’embûches, une véritable aventure, on ne sait jamais où elle va nous mener. Qu’est ce qui est le plus important dans cette aventure,  le résultat ou le chemin qui nous y mène ? Je vous laisse réfléchir à la question. J’ai ma réponse, elle m’est personnelle. 🙂   Peindre un portrait demande beaucoup de savoir-faire, surtout si on veut un portrait réaliste, pas si facile que cela de trouver la bonne teinte et lorsqu’on étale ce travail sur une longue période comme je l’ai fait, il est difficile de retrouver la teinte de départ, c’est ce que j’ai rencontré comme difficulté principale.  J’ai beaucoup aimé faire le portrait de ce vieil homme, les rides, la barbe, les cheveux, etc …  A chaque fois c’était un nouveau challenge. Que de moments de découragement , de déception parfois mais aussi de satisfaction, de joie, de remise en question.

Voici donc le portrait terminé :

Vieux Chinois

Portrait réalisé à l’huile sur panneau mdf, dimensions : 22 x 16 cm

Le prochain portrait sera réalisé dans un format plus grand !

Portrait à l’huile : étape 8

Serait-ce la dernière étape ?  Cette fois j’ai corrigé le nez et raccourci l’oreille, retravaillé les cheveux, la barbichette.  Non, je ne vous dirai pas tout, à vous de découvrir les changements.  Quand on apprend à peindre, on fait des essais, parfois cela fonctionne, parfois pas.  Après toutes ces heures passées à peindre ce vieux chinois centenaire, j’ai du mal à m’arrêter, je m’y suis attachée, j’ai passé tant de temps à le regarder, l’observer, le critiquer, le comparer, l’estimer … Que vais je devenir maintenant ?  Pourtant il va falloir que je passe à un autre projet, une nature morte par exemple …  Je ne vous en dirai pas plus. Finalement, je me demande si un petit glacis sur l’arrière-plan … Peut être aussi améliorer ce nez, cela devrait être possible, vais je le faire ? L’avenir vous le dira !

À bientôt !

Etape 8

Je remarque que les couleurs de la photo sont plus claires que celles de la peinture, cela se remarque très fort au niveau des cheveux et de la barbichette qui sont en réalité moins lumineux et un peu plus gris.