Sketchbook 17

Croquis du soir, bon espoir !  😀   On peut toujours espérer que cela s’améliore, les moments délires se poursuivent, attention aux yeux, cela peut choquer les personnes sensibles. Au départ, un personnage vu à la télévision lors d’un documentaire ou d’un film. La mémoire déforme, l’imagination poursuit son travail.  🙂

Gribouillis au feutre sur papier glacé :

 

img053

Sketchbook 13

Encore une page de mon carnet de croquis, ou de mon carnet de gribouillis, délires, défoulements.  🙂 J’ai fabriqué ce carnet moi-même, avec du papier de récupération, c’est du papier glacé, assez épais et pas facile à manipuler, pour fabriquer un carnet de croquis il faut plier les feuilles, ce ne fut pas chose aisée. Ensuite il faut les trouer et les coudre ensemble. J’ai suivi un tutoriel sur youtube pour le faire :

C’est en anglais mais les images parlent d’elles-mêmes.

Une fois de plus, mes sujets au départ proviennent de la télévision, ensuite j’en fais ce que je veux, ils sont croqués au stylo à encre et les quelques touches de couleurs sont réalisées à l’aide de mes Neocolor II de Caran d’Ache.

img051

 

Humour

Moment de détente, gribouillis humoristique. C’était un exercice fait lors de mes cours en ligne sur SIGNUS. Durant le module « Expressions », j’avais fait ce croquis de l’ivrogne qui crie et pour m’amuser j’ai ajouté cette tête montée sur ressort. 

Moralité : Arrêtez de crier !  😀

Expressions

La gestuelle

La gestuelle ou le geste libéré  et libre !  Il y a plus d’un an, je m’étais inscrite à un site de dessin américain : drawing-tutorials-online, créé par un illustrateur et professeur dans une école d’art à Manhattan, Matthew Archambault.  Il conseillait de s’acheter un bon carnet de croquis et d’y faire des croquis ou simplement des gribouillis, tous les jours, afin de libérer son geste afin d’acquérir un joli trait. C’est ce que j’ai fait, j’ai commencé par faire de véritables gribouillis, des peanuts (cacahuètes) comme il le conseille, jour après jour et j’ai constaté que mon trait était devenu plus franc et donc plus beau. Depuis lors il est rare que je passe un jour sans prendre mon carnet pour gribouiller ou parfois faire un dessin plus abouti, cependant je passe trop de temps à dessiner des détails et moins à travailler le geste.

C’est ainsi que j’ai fait ces croquis, parmi tant d’autres :

Gestuelle

J’ai également pris l’habitude de gribouiller librement avant de faire un dessin, afin de rendre le geste plus libre, un peu comme l’échauffement des sportifs.